Femme inspirante : un modèle de leadership féminin !

Femme inspirante : un modèle de leadership féminin !

Mindset & Stratégies

Femme inspirante : un modèle de leadership féminin !

Mindset & Stratégies

Femme inspirante : un modèle de leadership féminin !

Qu’est-ce qui inspire tant le leadership féminin chez Alexandria Ocasio-Cortez ?

Sans hésitation, cette politicienne est une femme inspirante et un modèle de leadership féminin.

Ceux qui me connaissent savent que je ne suis pas très politique, c’est pourquoi ça ne sera pas le sujet principal de cet article.

Je l’ai découvert en réalisant la communication d’un de mes clients qui avait besoin d’une communication éthique et authentique pour sa campagne électorale.

Ce qui me fascine chez cette femme inspirante : C’est l’incroyable histoire et leçon d’ambition que nous offre le parcours de cette femme politique américaine . Pourtant rien ne prédestinait à faire de la politique.

Son histoire

Née en 1989 à New York, elle est élue le 6 novembre 2018 représentante du 14ᵉ district de New York à la Chambre des représentants des États-Unis. Elle devient la plus jeune candidate jamais élue au Congrès américain.

Alors comment en est elle arrivé là ? Découvrons son parcours de femme inspirante !

 De serveuse à politicienne

Cette jeune femme d’origine portoricaine par sa maman est issue d’une famille modeste. Après des études scientifique remarquables, elle obtient un diplôme en économie et relations internationales à l’université de Boston.

Son père meurt d’un cancer en 2008 sans testament. Elle interrompt alors ses études: Elle retourne dans le Bronx où elle enchaîne les petits boulots afin de soutenir sa mère financièrement. Elle est contrainte de travailler 4 ans comme serveuse dans un bar de Manhattan.

En 2011, elle crée sa start-up : une maison d’édition spécialisée dans la littérature pour enfants.

Quand l’arrivée choquante de Trump au pouvoir, marque le début de sa carrière politique

La plus jeune élue de l’histoire du Congrès américain !
La plus jeune élue de l’histoire du Congrès américain !
C’est seulement en 2016 qu’elle évolue dans le monde politique en tant que bénévole : elle organise bénévolement la campagne de Bernie Sanders, face à Hillary Clinton, à la primaire démocrate pour la présidentielle.

En 2017, Donald Trump entre à la Maison Blanche. Comme beaucoup d’américains, elle ne comprend pas comment les choses en sont arrivés là : c’est pour répondre à ce questionnement qu’elle décide de traverser l’Amérique en quête de réponses et parcourt les Etats-Unis en voiture. C’est alors qu’elle prend la décision et se lance le pari fou de s’engager en politique à l’âge de 29 ans.

Un an plus tard, en juin 2018, elle remporte la primaire avec 57 % des voix, battant le sortant et principal candidat du Parti démocrate, Joseph Crowley.

Puis elle l’emporte encore face au républicain Anthony Pappas, avec 78 % des suffrages exprimés. Elle devient ainsi la plus jeune candidate jamais élue au Congrès américain !

Sa campagne moderne, authentique et la très bonne gestion de ses réseaux sociaux la propulse au premier plan.

Une oratrice digne d’une grande leader: elle fait le buzz !

Elle est aussi une oratrice hors pair avec une maitrise exemplaire de la réthorique. En décembre dernier, elle fait une incroyable démonstration sur le financement de la politique aux Etats-Unis qui va devenir virale !

La vidéo à fait le buzz sur Twitter : elle se met dans la peau d’un politicien corrompu. Cette séquence devient la vidéo politique la plus regardée de Twitter, avec plus de 41 millions de vues.

Je ne suis pas la seule à être inspirée par son leadership. Mais je ne vais pas aller plus loin pour cet article car j’ai l’heureuse nouvelle de vous apprendre qu’un documentaire à son sujet est sur Netflix : Knock Down The House !

Allez vite le découvrir ici et n’hésitez pas à me faire un retour sur son parcours.

Viens découvrir la bande annonce Netflix du documentaire ici !
Viens découvrir la bande annonce Netflix du documentaire ici !

La leçon à retenir :

Pourquoi est elle une femme inspirante ? Ce que son parcours nous apprend :

Si tu fais face à des concurrents qui paraissent impressionnant à première vue, ce n’est pas une raison de t’arrêter là.

Dans cet article,  nous voyons qu’Alexia Cortez n’a pas hésité à s’imposer face à des dinosaures de la politique. Elle désigne d’ailleurs clairement et sans aucune intimidation son prochain concurrent : Donald Trump !

Elle a commencé comme serveuse puis est rentrée dans la politique. On peut être sûr qu’elle a fait face à sa peur pour réaliser ses désirs. Elle a dépassée toutes les barrières et s’est donné le courage et les moyens d’y arriver !

Grâce à sa force d’éloquence, son leadership et son utilisation stratégique des réseaux sociaux: elle a réussi là où personne ne l’attendait ! Encore un rappel de la puissance des réseaux sociaux, surtout quand ils sont utilisés en toute authenticité. Elle obtient à ce jour plus de 4 millions de followers !! 

Alexandria Ocasio Cortez (AOC) est l’étoile montante de la gauche américaine !

Si on devait tirer une leçon de son incroyable histoire de femme inspirante c’est bien celle là : Ne jamais abandonner ses rêves ! Même les plus fous ! ça vous donnera à coup sûr un leadership ultra !

Découvre d’autres parcours sur les autres articles de la catégorie INSPIRATION ou MINDSET sur mon blog !

Toi aussi tu as des rêves fous à raconter ? Partage-nous ton rêve le plus fou en commentaire !

11 + 4 =

6 personnalités célèbres qui ont échoué avant de connaître le succès !

6 personnalités célèbres qui ont échoué avant de connaître le succès !

Mindset & Stratégies

6 personnalités célèbres qui ont échoué avant de connaître le succès !

Mindset & Stratégies

6 personnalités célèbres qui ont échoué avant de connaître le succès !


Sur la route du succès, nos rêves et objectifs sont souvent confrontés à des obstacles paraissant insurmontables et infranchissables !

L’un des premiers réflexe qui pointe son nez est le découragement. On veut baisser les bras et on se dit que c’est tout bonnement impossible… Pourtant avec de la détermination et de la persévérance, on peut souvent arriver à ses fins.

Voici la liste de 6 célébrités qui ont échoué dans leur vie avant de connaître le succès :


Walt Disney a été congédié du journal Kansas City Star parce que son rédacteur en chef avait estimé qu’il « manquait d’imagination et n’avait pas de bonnes idées. »

En tant que producteur de films, Disney détient le record du plus grand nombre d’Oscars décernés à un particulier, après avoir remporté 22 Oscars sur 59 nominations.

Colonel Sanders a été licencié de dizaines d’emplois avant de fonder un empire du poulet frit.

A 66 ans pourtant il décide de parcourir l’Amérique avec sa recette de poulet frit, à la recherche de restaurants qui accepteraient de devenir franchisés.

Harland David Sanders commença cette quête alors qu’il vivait d’un chèque de l’état s’élevant à 109 dollars.

D’après la légende, il essuie 1009 refus avant d’entendre son premier OUI.

A force de volonté et de persévérance, le Kentucky Fried Chicken plus connu sous le nom de KFC voit le jour après avoir finalement obtenu un contrat commercial.

KFC est maintenant l’une des franchises les plus reconnaissables au monde avec plus de 18 000 emplacements.

La présentatrice la plus célèbre des Etats-Unis, Oprah Winfrey, s’est fait virer de son premier job en tant que co-présentatrice à la télévision à Baltimore. On lui aurait même dit « tu es inaptes pour la télévision ! ».

Mais Oprah n’en est pas restée là ! Elle a cru en elle et est devenue la boss des talk-shows télévisés !

Aujourd’hui, c’est une des femmes les plus inspirantes des USA. Classée personnalité afro-américaine la plus riche du XXème siècle, elle a constitué un empire médiatique et sa fortune est estimée à des milliards de dollars.

« Pensez comme une reine. Une reine n’a pas peur d’échouer. L’échec est un autre tremplin vers la grandeur. » – O. Winfrey

Le saviez-vous ? Avant de rentrer dans le monde médiatique, Oprah a eu son premier emploi en tant que caissière dans une petite épicerie…

Viens jeter un coup d’oeil sur notre article : Le début des entrepreneurs à succès !

Viré de son équipe de basket-ball au lycée, le célèbre joueur Michael Jordan ne s’est pas laissé abattre par cet échec.

La star de basket a d’ailleurs déjà dit :

« J’ai raté plus de 9000 tirs dans ma carrière. J’ai perdu près de 300 matchs. 26 fois, on m’a fait confiance pour prendre le tir de la victoire et j’ai raté. J’ai échoué encore et encore et encore dans ma vie. Et c’est pourquoi je réussis. »

J.K. Rowling était une mère divorcée dépressive vivant de l’aide sociale (RSA en France) lorsqu’elle a commencé à écrire son premier roman « Harry Potter ».

Perdant sa mère la même année, elle n’abandonne pas son projet, qu’elle poursuivra pendant près de 7 ans.

Vers la fin et après une dépression, elle travaille nuit et jour à ce roman afin de retourner à l’enseignement. Une fois terminé, Harry Potter se voit refusé par les éditeurs, du moins jusqu’à ce que Christopher Little, un agent littéraire, s’y intéresse et aide Rowling à faire publier son livre.

Rowling est maintenant mondialement connue pour sa série de livres Harry Potter.

En 2004 , elle est devenue le premier écrivain milliardaire en dollars.

« Il est impossible de vivre sans ne jamais échouer, sauf si tu fais tellement attention, que tu ne vis pas du tout. Dans ce cas, tu échoues par défaut. » – J.K. Rowling

Stephen King n’a pas toujours été l’auteur à succès que l’on connaît aujourd’hui.

Retiré de l’école en raison de divers problèmes de santé, il passe son temps à la maison, à écrire des histoires.

Son imagination plutôt lugubre lui vient d’ailleurs d’événements bien réels… À l’âge de quatre ans, le jeune Stephen voit un train écraser un camarade de jeu sous ses yeux.

C’est à l’âge adulte, alors qu’il travaille comme professeur d’anglais, qu’il termine toutefois son premier roman, Carrie, refusé 30 fois par les éditeurs.

Il voulut bien sûr abandonner le livre, mais son épouse le pousse à le présenter à nouveau et le manuscrit se voit enfin publié.

C’est alors le début d’une carrière exceptionnelle pour King, qui se met à l’écriture de nombreux romans à succès dont Ça, Shining, Simetierre, Misery, Mr Mercedes, La Tour Sombre, Docteur Sleep, La Ligne Verte, Dans les hautes herbes (In the Tall Grass ), pour juste en citer quelques-uns. Nombreux d’entre eux sont réadaptés cinématographiquement !

A retenir

Certaines des personnes les plus riches et prospères du monde ont échoué plusieurs fois avant de réussir.

De nombreux entrepreneurs, inventeurs et célébrités mondiales ont connu l’échec avant de trouver gloire, fortune et abondance. Les perdants se plaignent et les gagnants restent concentrés sur leurs objectifs et sur leurs rêves !

L’échec avant le succès.

Si tu as d’autres exemples de célébrités qui ont échoué avant de connaître la réussite et le succès, fais-le nous savoir en commentaires !

8 + 13 =

L’échec, un des prérequis du succès !

L’échec, un des prérequis du succès !

Mindset & Stratégies

L’échec, un des prérequis du succès !

Mindset & Stratégies

L’échec, un des prérequis du succès !

Pourquoi a-t-on toujours du mal à voir le côté positif de l’échec ?

L’échec… ce mot à connotation négative…

Dans notre système éducatif, on ne valorise pas les élèves qui échoue. On nous apprend très jeune que l’échec est mauvais, critiquable, et devient redouter par tous donc par nous-même. Résultats : mauvaise estime de soi, et on se focalise sur ce que les autres pensent de nous.

Pourtant, plus il est compris, plus l’échec peut être considéré comme quelque chose de positif.

Beaucoup ont peur d’échouer quand il est question d’atteindre ses rêves et ses objectifs. Laisses-moi te poser une question : « Quel est le pire qui puisse arriver si tu échoues ? »

L’échec : un des prérequis du succès !

L’échec est une partie inévitable de l’aboutissement de tes rêves, de l’accomplissement de ta voie. Malgré que ça puisse faire mal quand ça se produit, il est temporaire : vois l’échec comme un merveilleux tremplin vers le succès !

Si tu ne surmontes pas ton sentiment de peur et de blocage face à l’échec, tu ne sortiras jamais de ta zone de confort, et comment pourrais-tu acquérir les connaissances du survivant de l’échec ? Comment pourrais-tu obtenir la persévérance née lorsque l’on surmonte les difficultés ?

« Tout échec porte en soi le germe de la réussite »
Napoléon Hill

La recette pour réussir n’a pas de secret : du travail acharné, de la discipline, de l’imagination, des bonnes idées et de la persévérance. Pourtant on oublie souvent un ingrédient essentiel : l’échec !

Selon Dashun Wang et son équipe de la Northwestern University, on l’appelle « la condition préalable essentielle au succès ».

Lorsque tu t’enfermes dans l’étiquette [échec = mauvais + redoutable + loser], tu te limites et tu empêches ta capacité de faire bouger les choses. Il faut absolument refusé d’écouter les pensées et commentaires négatifs des autres et de soi-même ! L’échec signifie que tu es réellement actif, que tu fais quelque chose et que tu avances.

Travailler dur c’est bien, travailler intelligemment c’est mieux !

Il y a persévérance et persévérance. Essayer encore et encore ne fonctionnera uniquement si tu apprends de tes erreurs précédentes : l’idée ici n’est pas de travailler dur comme un acharné [pour rien] mais intelligemment.

Selon le Professeur Wang, « Il faut comprendre ce qui a fonctionné et ce qui n’a pas fonctionné, puis se concentrer sur ce qui doit être amélioré au lieu de se débattre et de tout changer ».

Toutes les personnes qui on échoué n’ont pas travaillé moins que ceux qui ont réussi, ils ont tout simplement fait plus de changements inutiles…

Plus tu échoues rapidement, meilleures sont tes chances de succès. Le secret c’est la répétition. Cependant, plus il y a de temps entre les tentatives, plus tu es susceptible d’échouer à nouveau.

Pourquoi l’échec est-il une étape indispensable au succès ?

L’échec est un prérequis à tout apprentissage…

1. L’échec est l’occasion d’apprendre, il aide à fournir une perspective nécessaire…

Comment peux-tu profiter de la vue du sommet sans avoir commencé par grimper à partir d’en bas ? La perspective est tout !

Quand t’échoues tu as 2 choix :
– soit tu te laisses dévorer par tes doutes et tes peurs.
– soit tu choisis d’apprendre de l’expérience.

En choisissant d’apprendre, tu peux transformer ton échec en une occasion de réfléchir et de grandir ! Trouves les points positifs dans une situation négative, tu en sortiras plus expérimenté, plus habile et plus apte à surmonter les défis futurs.


2. L’échec alimente le succès !

Le saviez-vous ? L’icône du basketball Michael Jordan a été exclu de son équipe de basket-ball au lycée.

La première fois que l’animatrice, actrice et productrice à succès Oprah Winfrey a travaillé en tant que co-présentatrice à la télévision, elle s’est fait virer et on lui aurait même dit : « tu es inaptes pour la télévision ! ».

Le visionnaire Steve Jobs a été licencié d’Apple, l’entreprise qu’il a créée de ses mains.

Walt Disney, l’homme à la tête d’un empire de l’animation, a été renvoyé du journal Kansas City Star parce que son rédacteur en chef avait estimé qu’il « manquait d’imagination et n’avait pas de bonnes idées. »

Albert Einstein a raté le lycée.

Etonnant n’est-ce pas ?! Voila comment l’échec alimente le succès : face à un échec, un feu s’allume en nous, et le succès s’est se laisser consumer et guider par ce feu. Il faut que cet échec nous donne la motivation de réussir et de ne jamais rien lâcher ! Sans l’échec, toutes ces personnalités n’auraient jamais accompli ce qu’ils ont accompli aujourd’hui…


3. L’échec expose nos faiblesses !
Je vais t’apprendre quelque chose : tout le monde a des faiblesses.

À travers chaque échec, tu découvres de nouvelles réponses qu’on peut appeler le feedback : retour d’information/d’expérience.

Ces retours t’apportent des indications et instructions pour ton amélioration et tes erreurs, deviennent ton enseignant.

Voila comment en exposant tes faiblesses, l’échec te fournit un feedback qui peut être transformé en forces !

Il faut comprendre ta zone de contrôle : accepter ce que tu ne peux pas changer, pour focus toute ton attention sur ce sur quoi tu as le contrôle. Adopter un nouveau mode de fonctionnement, et transformer tes faiblesses en forces.

4. L’échec permet de comprendre et connaître le succès.

Lorsque tu fais face à des échecs dans ta vie, ils te permettent d’apprécier tes succès (ou futurs succès) et de les comprendre.

Tu ne peux vraiment pas connaître et comprendre le succès sans avoir d’abord échoué (souvent à plusieurs reprises).

Laisse-moi éclaircir ce point : les projets à court terme sont toujours plus attractifs et attirants. On a toujours la sensation de maximiser ses chances de réussite et de baigner dans le bonheur en réussissant !

Mais à dire vrai, en prenant le temps de bosser sur des projets à long terme, on travaille beaucoup plus sérieusement dessus : on charbonne, fais face à des échecs, prend du recul, comprend, adapte, recommence, évolue, tentative, échec, adaptation, réussite, nouvelle tentative, échec, adaptation, échec, nouvelle adaptation, réussite et ainsi de suite jusqu’à la ligne d’arrivée !

5. L’échec est l’univers qui te met au défi d’évoluer !
L’univers te donne le défi d’évoluer à chaque échec ! Accepteras-tu de relever ce défi ?

Ce défi peut :
– soit t’écraser !
– soit devenir ta plus grande opportunité de croissance !

Toute ta croissance et ton développement personnel a lieu hors de ta zone de confort !

En dehors de l’endroit où tu te sens le plus en sécurité, que tu connais le mieux. En dehors de tes coutumes, habitudes (celles qui t’orientent vers l’échec) et tes croyances. En dehors de ta peur de l’inconnu…

L’échec te fournit la certitude de ce que tu ne veux pas faire, d’apprendre de tes erreurs et d’évoluer en fonction de ta nouvelle vision. Relève le défi de l’Univers et apprend de tes échecs, afin de voir ce qui ne va pas et de l’adapter et transformer pour te rapprocher de la réussite.

Conclusion

Pour reprendre la fameuse citation de la superstar du basketball Michael Jordan, « J’ai raté plus de 9000 tirs dans ma carrière. J’ai perdu près de 300 matchs. 26 fois, on m’a fait confiance pour prendre le tir de la victoire et j’ai raté. J’ai échoué encore et encore et encore dans ma vie. Et c’est pourquoi je réussis. ».

Quel que soit l’objectif, la mission ou le rêve que tu souhaites atteindre, il faut te préparer mentalement à faire face à l’échec. Il faut retirer de ta croyance que l’échec est mal ! C’est limitant pour toi-même. L’échec n’est pas une mauvaise chose bien au contraire, c’est ta réaction face à l’échec qui peut être exceptionnel ou catastrophique !

L’échec est l’occasion en or qui t’es offerte pour que tu puisses réussir ce que tu entreprends. Si tu échoues, prend du recul pour définir ce qui n’allait pas dans ton (ou tes) action(s), améliore ça, et recommence différemment !

Einstein disait :  » La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent « . Il a tout dit… comment veux-tu espérer du changement dans ta vie en faisant la même chose encore et encore ? Comment veux-tu faire face à l’échec si tu te plains encore et encore ? Si tu ne réalises aucun changement dans tes actions et habitudes ?

L’échec est quelque chose de magnifique ! L’échec est un prérequis du succès !

Raconte-nous ton histoire (même si tu n’as pas encore atteint la phase finale du succès) et partage-nous ton plus gros échec transformé en réussite en commentaire !

12 + 13 =

Pin It on Pinterest