Mindset & Stratégies

L’échec, un des prérequis du succès !

Mindset & Stratégies

L’échec, un des prérequis du succès !

Pourquoi a-t-on toujours du mal à voir le côté positif de l’échec ?

L’échec… ce mot à connotation négative…

Dans notre système éducatif, on ne valorise pas les élèves qui échoue. On nous apprend très jeune que l’échec est mauvais, critiquable, et devient redouter par tous donc par nous-même. Résultats : mauvaise estime de soi, et on se focalise sur ce que les autres pensent de nous.

Pourtant, plus il est compris, plus l’échec peut être considéré comme quelque chose de positif.

Beaucoup ont peur d’échouer quand il est question d’atteindre ses rêves et ses objectifs. Laisses-moi te poser une question : « Quel est le pire qui puisse arriver si tu échoues ? »

L’échec : un des prérequis du succès !

L’échec est une partie inévitable de l’aboutissement de tes rêves, de l’accomplissement de ta voie. Malgré que ça puisse faire mal quand ça se produit, il est temporaire : vois l’échec comme un merveilleux tremplin vers le succès !

Si tu ne surmontes pas ton sentiment de peur et de blocage face à l’échec, tu ne sortiras jamais de ta zone de confort, et comment pourrais-tu acquérir les connaissances du survivant de l’échec ? Comment pourrais-tu obtenir la persévérance née lorsque l’on surmonte les difficultés ?

« Tout échec porte en soi le germe de la réussite »
Napoléon Hill

La recette pour réussir n’a pas de secret : du travail acharné, de la discipline, de l’imagination, des bonnes idées et de la persévérance. Pourtant on oublie souvent un ingrédient essentiel : l’échec !

Selon Dashun Wang et son équipe de la Northwestern University, on l’appelle « la condition préalable essentielle au succès ».

Lorsque tu t’enfermes dans l’étiquette [échec = mauvais + redoutable + loser], tu te limites et tu empêches ta capacité de faire bouger les choses. Il faut absolument refusé d’écouter les pensées et commentaires négatifs des autres et de soi-même ! L’échec signifie que tu es réellement actif, que tu fais quelque chose et que tu avances.

Travailler dur c’est bien, travailler intelligemment c’est mieux !

Il y a persévérance et persévérance. Essayer encore et encore ne fonctionnera uniquement si tu apprends de tes erreurs précédentes : l’idée ici n’est pas de travailler dur comme un acharné [pour rien] mais intelligemment.

Selon le Professeur Wang, « Il faut comprendre ce qui a fonctionné et ce qui n’a pas fonctionné, puis se concentrer sur ce qui doit être amélioré au lieu de se débattre et de tout changer ».

Toutes les personnes qui on échoué n’ont pas travaillé moins que ceux qui ont réussi, ils ont tout simplement fait plus de changements inutiles…

Plus tu échoues rapidement, meilleures sont tes chances de succès. Le secret c’est la répétition. Cependant, plus il y a de temps entre les tentatives, plus tu es susceptible d’échouer à nouveau.

Pourquoi l’échec est-il une étape indispensable au succès ?

L’échec est un prérequis à tout apprentissage…

1. L’échec est l’occasion d’apprendre, il aide à fournir une perspective nécessaire…

Comment peux-tu profiter de la vue du sommet sans avoir commencé par grimper à partir d’en bas ? La perspective est tout !

Quand t’échoues tu as 2 choix :
– soit tu te laisses dévorer par tes doutes et tes peurs.
– soit tu choisis d’apprendre de l’expérience.

En choisissant d’apprendre, tu peux transformer ton échec en une occasion de réfléchir et de grandir ! Trouves les points positifs dans une situation négative, tu en sortiras plus expérimenté, plus habile et plus apte à surmonter les défis futurs.


2. L’échec alimente le succès !

Le saviez-vous ? L’icône du basketball Michael Jordan a été exclu de son équipe de basket-ball au lycée.

La première fois que l’animatrice, actrice et productrice à succès Oprah Winfrey a travaillé en tant que co-présentatrice à la télévision, elle s’est fait virer et on lui aurait même dit : « tu es inaptes pour la télévision ! ».

Le visionnaire Steve Jobs a été licencié d’Apple, l’entreprise qu’il a créée de ses mains.

Walt Disney, l’homme à la tête d’un empire de l’animation, a été renvoyé du journal Kansas City Star parce que son rédacteur en chef avait estimé qu’il « manquait d’imagination et n’avait pas de bonnes idées. »

Albert Einstein a raté le lycée.

Etonnant n’est-ce pas ?! Voila comment l’échec alimente le succès : face à un échec, un feu s’allume en nous, et le succès s’est se laisser consumer et guider par ce feu. Il faut que cet échec nous donne la motivation de réussir et de ne jamais rien lâcher ! Sans l’échec, toutes ces personnalités n’auraient jamais accompli ce qu’ils ont accompli aujourd’hui…


3. L’échec expose nos faiblesses !
Je vais t’apprendre quelque chose : tout le monde a des faiblesses.

À travers chaque échec, tu découvres de nouvelles réponses qu’on peut appeler le feedback : retour d’information/d’expérience.

Ces retours t’apportent des indications et instructions pour ton amélioration et tes erreurs, deviennent ton enseignant.

Voila comment en exposant tes faiblesses, l’échec te fournit un feedback qui peut être transformé en forces !

Il faut comprendre ta zone de contrôle : accepter ce que tu ne peux pas changer, pour focus toute ton attention sur ce sur quoi tu as le contrôle. Adopter un nouveau mode de fonctionnement, et transformer tes faiblesses en forces.

4. L’échec permet de comprendre et connaître le succès.

Lorsque tu fais face à des échecs dans ta vie, ils te permettent d’apprécier tes succès (ou futurs succès) et de les comprendre.

Tu ne peux vraiment pas connaître et comprendre le succès sans avoir d’abord échoué (souvent à plusieurs reprises).

Laisse-moi éclaircir ce point : les projets à court terme sont toujours plus attractifs et attirants. On a toujours la sensation de maximiser ses chances de réussite et de baigner dans le bonheur en réussissant !

Mais à dire vrai, en prenant le temps de bosser sur des projets à long terme, on travaille beaucoup plus sérieusement dessus : on charbonne, fais face à des échecs, prend du recul, comprend, adapte, recommence, évolue, tentative, échec, adaptation, réussite, nouvelle tentative, échec, adaptation, échec, nouvelle adaptation, réussite et ainsi de suite jusqu’à la ligne d’arrivée !

5. L’échec est l’univers qui te met au défi d’évoluer !
L’univers te donne le défi d’évoluer à chaque échec ! Accepteras-tu de relever ce défi ?

Ce défi peut :
– soit t’écraser !
– soit devenir ta plus grande opportunité de croissance !

Toute ta croissance et ton développement personnel a lieu hors de ta zone de confort !

En dehors de l’endroit où tu te sens le plus en sécurité, que tu connais le mieux. En dehors de tes coutumes, habitudes (celles qui t’orientent vers l’échec) et tes croyances. En dehors de ta peur de l’inconnu…

L’échec te fournit la certitude de ce que tu ne veux pas faire, d’apprendre de tes erreurs et d’évoluer en fonction de ta nouvelle vision. Relève le défi de l’Univers et apprend de tes échecs, afin de voir ce qui ne va pas et de l’adapter et transformer pour te rapprocher de la réussite.

Conclusion

Pour reprendre la fameuse citation de la superstar du basketball Michael Jordan, « J’ai raté plus de 9000 tirs dans ma carrière. J’ai perdu près de 300 matchs. 26 fois, on m’a fait confiance pour prendre le tir de la victoire et j’ai raté. J’ai échoué encore et encore et encore dans ma vie. Et c’est pourquoi je réussis. ».

Quel que soit l’objectif, la mission ou le rêve que tu souhaites atteindre, il faut te préparer mentalement à faire face à l’échec. Il faut retirer de ta croyance que l’échec est mal ! C’est limitant pour toi-même. L’échec n’est pas une mauvaise chose bien au contraire, c’est ta réaction face à l’échec qui peut être exceptionnel ou catastrophique !

L’échec est l’occasion en or qui t’es offerte pour que tu puisses réussir ce que tu entreprends. Si tu échoues, prend du recul pour définir ce qui n’allait pas dans ton (ou tes) action(s), améliore ça, et recommence différemment !

Einstein disait :  » La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent « . Il a tout dit… comment veux-tu espérer du changement dans ta vie en faisant la même chose encore et encore ? Comment veux-tu faire face à l’échec si tu te plains encore et encore ? Si tu ne réalises aucun changement dans tes actions et habitudes ?

L’échec est quelque chose de magnifique ! L’échec est un prérequis du succès !

Raconte-nous ton histoire (même si tu n’as pas encore atteint la phase finale du succès) et partage-nous ton plus gros échec transformé en réussite en commentaire !

3 + 7 =

Pin It on Pinterest

Share This